Provinces maritimes – Nouvelle-Écosse (jour 1)

Nouvelle-Écosse (jour 2) | Nouvelle-Écosse (jour 3)

Comme vous le savez déjà de l’article précédent sur notre visite à l’Île-du-Prince-Édouard, nous sommes arrivés très tard en Nouvelle-Écosse en traversier la veille. Par conséquent, nous avons commencé à découvrir une nouvelle province de l’Atlantique, la Nouvelle Écosse, le lendemain matin.

Port Hawkesbury est un des plus grands ports du Canada

 Site web: http://www.townofporthawkesbury.ca/

 Adresse: Port Hawkesbury

L’objectif de la journée était d’atteindre le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. C’était plutôt facile compte tenu de la distance. Nous devions conduire seulement 270 km. Le port de Hawkesbury se trouvait à peu près à mi-chemin du parc.

Nous ne savons pas exactement où nous avons lu que le port de Hawkesbury est le deuxième en importance au Canada après celui de Vancouver. Cette information a servi de raison d’y faire notre premier arrêt.

Nous voulions voir, comme nous l’imaginions, les « énormes » navires.

Imaginez notre déception quand nous avons vu ces trois petits bateaux. Nous avons regardé le GPS pour vérifier si nous étions au bon endroit. Il s’est avéré que tout était correct. Nous avons juste mal compris l’information. L’objectif principal du port est transporter de gravier et de produits pétroliers, ce qui explique en fait le grand tonnage 🙂

La plage d’Inverness

 Site web: https://invernesscapebreton.com/

 Adresse du centre des visiteurs à Inverness15756 Central Ave, Inverness, NS B0E 1N0

Une fois de plus vérifié la carte, nous avons choisi de découvrir la partie ouest de l’Île du Cap-Breton. Inverness était notre prochain arrêt. Il n’est pas surprenant qu’il y ait une ville avec le même nom en Écosse, mais son homonyme canadien a été fondé beaucoup plus tard, en 1904.

Nous avons acheté des sandwichs et sommes allés directement à la plage.

Si nous avions eu des jumelles ou un télescope, nous aurions facilement pu voir le phare sur la rive opposée visité la veille sur la pointe est de l’Île-du-Prince-Édouard.

Contrairement aux plages de l’Île-du-Prince-Édouard, cette plage était partiellement caillouteuse.

Malgré la chaude journée, l’air sur la plage était frais, et l’eau gelait.

Juste une minute dans l’eau à la cheville suffisait à sentir un léger picotement. Malgré cela, il y avait quelques braves nageurs.

Après une petite promenade sur la plage, nous avons continué notre voyage.

Homard délicieux pour le dîner

Comment pouvez-vous aller dans les provinces de l’Atlantique et ne pas manger les homards géants ?! Nous ne nous rappelons pas, pourquoi nous avons choisi restaurant Le Gabriel & Lounge pour le dîner. Très probablement en raison de son apparence inhabituelle. Ce que nous nous souvenos du restaurant Le Gabriel c’est un homard gigantesque et le service impeccable.

 Adresse: 15424 Main St, Chéticamp, NS B0E 1H0

En russe, nous avons un dicton « Il faudrait faire une sieste après un dîner copieux ». Mais ce n’était pas pour nous. Nous avions hâte de voir le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton.

Comment on a visité le Parc Hautes-Terres-du-Cap-Breton gratuitement

 Site web: Cape Breton Highlands National Park

 Adresse du centre des visiteurs Chéticamp: 16648 Cabot Trail, Chéticamp, NS B0E 1H0

Cependant, nous n’y sommes pas arrivés la première fois. C’est qu’à l’entrée du parc, il y avait un grand panneau avertissant qu’il n’y avait pas de stations-service sur le territoire du parc.

Nous avons donc décidé de retourner en ville et de faire le plein. Heureusement, ce n’était pas loin. La station la plus proche était Irving. Au lieu des numéros de l’essence, il était simplement écrit régulier et suprême. Nous avons rempli la voiture avec l’essence suprême. Pour l’avenir, nous n’avons jamais voulu épuiser un plein d’essence aussi vite !

La voiture à peine bougeait. Il reste un mystère quel type d’essence s’était vendu sous la marque « régulier ».

Quand nous sommes arrivés à nouveau à l’entrée du parc, il était après cinq heures. Aux points de contrôle, il n’y avait personne. Nous n’avons pas pu acheter les billets.

Nous sommes donc allés découvrir le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton sur la pittoresque route Cabot Trail gratuitement.

L’endroit de notre première halte dans le parc était un rocher abrupt juste après l’entrée. C’était tellement impressionnant et tellement différent des paysages que nous avions vus jusqu’ici.

Puis la route est montée en flèche.

… Et les paysages inoubliables ont commencé !.. Les mots nous manquent pour décrire la beauté. Seulement les exclamations « Oooh ! Aah ! Oh là là ! Oh mon Dieu !.. »

Disons simplement que nous a fallu 3 heures pour couvrir 12 km.

Ce jour-là, nous nous sommes persuadés que réserver un hôtel à l’avance serait une mauvaise idée.

Vous pouvez demander : « Pourquoi seulement trois photos ? »

Premièrement, nous reviendrons au parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton dans quelques années pour le connaître mieux. Nous ferons un autre article sur ce voyage. Deuxièmement, vous devez y aller vous-même. Aucune photo ne remplacera vos propres impressions.


Ce post fait partie de notre tout premier long voyage dans les Maritimes. Vous pouvez lire d’autres articles : Nouveau Brunswick | Île-du-Prince-Édouard | Nouvelle-Écosse (jour 2) | Nouvelle-Écosse (jour 3)


Liens utiles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *